News Résultats en direct
Ligue 1

Un proche de Lionel Messi charge Cristiano Ronaldo

17:16 UTC+2 15/04/2022
Lionel Messi Cristiano Ronaldo 2021-22
Guillem Balague, le biographe de Lionel Messi, a tenu des propos méprisants envers la star portugaise, Cristiano Ronaldo.

Qui a dit que la rivalité entre Cristiano Ronaldo et Lionel Messi n’existe plus ? Elle est toujours de mise, et ne risque pas de s’estomper si des personnes proches d’une des deux étoiles s’évertuent à préserver l’inimitié à travers des punchlines saillantes envers le camp opposé. Ça a été le cas cette semaine du journaliste espagnol Guillem Balague.

Balague est connu pour avoir été le biographe du septuple Ballon d’Or. Il lui voue une grande admiration, et est toujours le premier à défendre l’Argentin face aux critiques. Et avant le Classico contre l’OM dimanche, il a rappelé à quel point Messi était altruiste comme footballeur. Une qualité qui, selon lui, tranche avec ce que dégage Cristiano Ronaldo.

« Messi et Ronaldo ont des priorités différentes »

« Pour Messi, le succès ne consiste pas seulement à marquer mais à rester connecté au jeu à tout moment. Ses trois passes décisives (contre Clermont, ndlr) montrent à quel point il s’est mis au service de son équipe, a-t-il commencé par souligner dans sa chronique au Parisien. Sa lecture et sa compréhension du jeu sont à la hauteur de sa technique. Depuis deux ou trois saisons, tout en restant un redoutable finisseur, il a changé sa position sur le terrain, en reculant d’environ 20 m vers le milieu de terrain. Soit dit en passant, c’est en contraste direct avec Cristiano Ronaldo, qui a décidé de se déplacer sur la même distance mais dans l’autre sens, plus près du but. Cela raconte les priorités de chacun : Ronaldo pense à lui-même, Messi pense à l’équipe ».

Balague a poursuivi en indiquant que Messi a toujours eu le souci de se mettre au service du collectif : « Il y a des années, son père, Jorge, m’avait prédit que Leo changerait son jeu. Il ne sera jamais un milieu comme Xavi, mais il est parfait pour délivrer la dernière passe et préparer le coup de grâce ».

Il a ensuite relevé qu’à Paris il lui était aujourd’hui plus facile de tenir le rôle de passeur, au regard de la qualité des joueurs qui l’entourent. « Le rythme et la puissance de Kylian Mbappé lui donnent l’occasion en or de le servir avec d’innombrables passes. Avec Neymar, souvent placé plus proche de lui, il se retrouve en bonne position pour fixer la défense adverse. Cette nouvelle organisation a bien fonctionné contre le Real Madrid… pendant 150 minutes. Messi a joué très en retrait pour orienter le jeu et servir de courroie de transmission ».