News Résultats en direct
Paris Saint-Germain vs Real Madrid

PSG-Real : Sans Benzema, quelle composition pour Madrid ?

19:11 UTC+1 09/02/2022
karim benzema real madrid 2022
Touché aux ischios-jambiers, Karim Benzema pourrait manquer le choc face au PSG, mardi prochain. De quoi poser un sérieux problème à Carlo Ancelotti…

J-6. Le 15 février, le Real Madrid jouera le premier match le plus important de sa saison sur la pelouse du Paris Saint-Germain, dans le cadre des huitièmes de finale aller de la Ligue des Champions, en attendant le retour programmé le 9 mars au Santiago-Bernabeu. Mais les Merengue pourraient avoir à composer sans leur meilleur joueur au Parc des Princes : Karim Benzema, touché aux ischios-jambiers.

Six matchs joués sans Benzema cette saison

Le 23 janvier, le buteur français est sorti sur blessure face à Elche (2-2) en Liga, en se tenant l’arrière de la cuisse. Il n’a plus rejoué depuis. Ce qui semblait alors être une simple gêne serait finalement une "petite déchirure au biceps fémoral", selon Marca. Et dans la capitale espagnole, de sérieux doutes existent désormais quant à la participation de KB9 au huitième de finale aller de Ligue des Champions…

À lire : Benzema forfait contre le PSG ?

De quoi poser un sérieux problème à Carlo Ancelotti. Comment composer sans son meilleur joueur ? Le technicien italien a été confronté à cette situation à six reprises depuis le début de saison. Et Madrid n’a perdu qu’un match sans le Français. L’avant-dernier en date, face à l’Athletic Bilbao (0-1) en Coupe du Roi. Malgré la possession du ballon, les Merengue ont été dominé dans les statistiques par les Basques, et ils n’ont jamais réussi à trouver la faille sans KB9, remplacé par… Marco Asensio dans un rôle de faux N°9.

Ancelotti ne touchera pas à son 4-3-3

Les cinq autres matchs ont certes rimé avec victoire, mais ils ont eu lieu face à des équipes au calibre inférieur. Hormis celui contre l’Inter Milan (2-0) en Ligue des Champions, avec des buts de Toni Kroos et Asensio, sorti du banc pour remplacer Rodrygo sur le côté droit. Mais le PSG et ses stars, c’est une autre histoire… Alors, comment Ancelotti va-t-il adapter son XI au Parc des Princes si Benzema déclarait bel et bien forfait ?

Remplacement poste pour poste avec Jovic

Partons d’un principe évident : Ancelotti ne touchera pas à son 4-3-3 fétiche. Il l’a prouvé à chaque fois que Benzema a été absent. Avec, le plus souvent, du poste pour poste : Luka Jovic a été titularisé à deux reprises, tout comme Mariano Diaz. Sinon, le technicien italien a opté pour un faux N°9 : avec Isco face à Grenade (1-0) en Liga, ou encore Asensio contre Bilbao, donc.

Ancelotti choisira-t-il cette option ? Jovic semble être le candidat désigné pour une place dans le XI, mais difficile d’aborder en confiance le match le plus important de la saison avec un attaquant qui n’a fait trembler les filets qu’à une seule reprise cette saison. Quant à Mariano Diaz, il n’est pas encore remis de sa blessure au bassin, et le Dominicain sera sans doute trop juste pour Paris.

Un faux N°9 pour remplacer Benzema ?

L’autre solution est celle du faux N°9. Avec un favori, là aussi : Asensio, qui a fait trembler les filets à deux reprises lorsque Benzema était absent. Contre l’Inter Milan et Grenade. Mais à chaque fois en position… d’ailier droit. Et les difficultés rencontrées par l’Espagnol contre Bilbao, cette fois-ci dans un rôle de faux N°9, n’ont sans doute pas échappé à Ancelotti, qui l’a justement remplacé par Isco lors du match suivant.

Isco, donc ? Malgré cette victoire sur la plus petite des marges contre Grenade, le Real Madrid a littéralement mangé son adversaire. Mais nous parlons ici de Grenade. Pas du PSG, qui demeure l’un des favoris à la victoire finale en Ligue des Champions. N’oublions pas Gareth Bale, apte mais resté sur le banc lors des derniers matchs…

Un changement en cours de match ?

Évidemment, il n’est pas impossible de voir Ancelotti utiliser les deux options. À savoir un attaquant de pointe en première période, disons Jovic, qui serait remplacé aux alentours de la 60e minute par un ailier, disons Asensio. Ou l’inverse, comme cela a été le cas contre Grenade dimanche dernier, avec l’entrée du Serbe pour suppléer Isco à trente minutes du terme.

Changement de système qui pourrait d’ailleurs bousculer le PSG, rarement capable de s’adapter en cours de match. Mais dans tous les cas, Madrid sera perdant au change sans Benzema. De quoi faire les affaires de Paris. Attention, toutefois, car le club de la capitale n’est jamais autant en danger que lorsqu’il est présenté comme un favori. Et on ne prend pas de haut un club qui a gagné 13 fois la reine des compétitions…