News Résultats en direct
Paris Saint-Germain

PSG : Medhi Benatia prend la défense de Nasser Al-Khelaïfi

14:57 UTC+1 25/03/2022
Nasser Al Khelaifi Leonardo Paris Saint-Germain
L'ancien défenseur de la Juventus considère que le président du PSG n'est pas responsable des maux qui frappent le club de la capitale.

Le PSG n'a pas été épargné après son élimination en huitième de finale de la Ligue des champions face au Real Madrid. Si les joueurs ont été énormément critiqués, les dirigeants du club de la capitale ont également pris pour leur grade. Les plus fervents supporters du Paris Saint-Germain ont d'ailleurs réclamé la tête de certains dirigeants, dont Leonardo, directeur sportif du club, ainsi que Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG depuis le rachat de QSI.

"Certaines personnes dans le club ne travaillent pas comme il faut"

Le manque de respect envers l'institution PSG de la part de certains joueurs et la gestion du club lors des dernières saisons a été reprochée à l'homme de confiance du Cheikh Al Thani. Néanmoins, il est peu probable que Nasser Al-Khelaïfi ne soit plus là la saison prochaine et pour Medhi Benatia ce serait logique. Dans une interview accordée à FootMercato, l'ancien défenseur du Bayern et de la Juventus a analysé la débâcle du PSG, prenant la défense de Nasser Al-Khelaïfi.

PSG : Michel Platini s'enflamme pour Kylian Mbappé

"Ce qui manque au PSG pour franchir un cap ? Tout simplement, il faut changer pas mal de choses dans l'organisation. Je ne suis pas à l'intérieur donc c'est compliqué de parler de ça, mais il y a des soucis. Quand tu perds contre le Barça et le Real dans ces conditions-là... Ce n'est pas normal. Tous les entraîneurs le disent. Ils viennent ici, ils sont mauvais. Ils partent et ils gagnent la Ligue des champions. Il faut se poser les bonnes questions. Moi, je supporte le PSG car j'aime beaucoup le président Nasser Al-Khelaïfi. Je sais comment il travaille, c'est un passionné et il mérite des résultats. Certaines personnes dans le club ne travaillent pas comme il faut. Si tout le monde travaillait comme Nasser Al-Khelaïfi, le PSG serait déjà plus haut", a expliqué Medhi Benatia.

"Au PSG, il faudrait fixer des règles puis être capable de les appliquer"

"Le problème, c'est que parfois, tu prends des joueurs qui pensent être au-dessus du club. Et c'est la fin. J'ai joué à la Juventus et au Bayern Munich, des clubs avec une identité forte. Là-bas, l'institution et le respect de l'institution passent avant tout. Au PSG, il faudrait fixer des règles puis être capable de les appliquer. J'ai jamais vu un club qui gagne quand le joueur fait ce qu'il veut", a ajouté l'ancien défenseur de la Juventus.

Coman, Nkunku, Maignan, Kimpembe, Diaby, Areola, Rabiot… comment le PSG a formé une génération dorée

Medhi Benatia reconnaît que l'institution PSG est à des années lumières de celle du Bayern Munich, par exemple, club pour lequel il a joué : "Ce sont les fondations. C'est fort le mot "Bayern Munich". Il n'y a jamais personne qui va venir et penser une seconde être au-dessus du club. Même un garçon qui a écrit l'histoire du club comme Franck Ribéry. C'était la star et le roi du club, mais il a toujours été irréprochable et respectueux. Sur le terrain, il a constamment fait les efforts et il mouillait le maillot. Ce n'est pas le cas des joueurs du PSG. Même à la Juventus, c'était pareil. Ce qui m'a marqué dans ces clubs, c'est la mentalité. Le travail et la rigueur. C'est une éducation sportive".

Avec l'élimination du PSG en Ligue des champions, la phase finale est très ouverte et Medhi Benatia a affiché sa préférence pour la fin de la compétition : "J'aime bien Liverpool personnellement. Malheureusement, on a vu l'élimination du PSG. Ça nous a fait mal, car on aurait bien aimé qu'ils aillent au bout. J'aurais pu te dire le Real Madrid dans les favoris, mais le match contre Barcelone ne m'a pas rassuré. J'aime beaucoup Jürgen Klopp donc je dirais que Liverpool pourrait aller au bout".