PSG : le président de l'UEFA recadre le Real Madrid dans l'affaire Kylian Mbappé

Kylian Mbappe PSG 2022
Getty Images
Le Français a surpris le monde du football en signant un nouveau contrat au Parc des Princes après des mois d'échanges avec les Merengue.

Le président de l'UEFA Aleksander Ceferin a répondu aux critiques concernant le nouveau contrat de Kylian Mbappé au Paris Saint-Germain en insistant sur le fait que le Real Madrid a présenté une offre "similaire" pour l'attaquant. Kylian Mbappe est devenu le joueur le mieux payé de l'histoire du football en signant un nouveau contrat au Parc des Princes le 21 mai.

"Le Real a fait une offre similaire à celle du PSG"

Le joueur de 23 ans a rejeté une proposition de contrat du Real Madrid. La Liga a ensuite critiqué le PSG pour avoir déposé une offre "scandaleuse" qui mettait "des centaines de milliers d'emplois en danger" dans le football européen. Ceferin rejette l'idée que l'UEFA ait ignoré une violation des règles du fair-play financier, tout en affirmant que les objections de l'Espagne sont hypocrites, étant donné que le Real Madrid était prêt à offrir à Mbappe des conditions tout aussi intéressantes.

PSG, Kylian Mbappé : "Il faut créer une âme dans cette équipe"

"L'UEFA a des règles de fair-play financier qui sont assez strictes", a déclaré le président de l'instance européenne à BBC Sport. "Ceux qui respectent nos règles sont les bienvenus dans nos compétitions, ceux qui ne les respectent pas ne le peuvent pas. Ce n'est pas le Real Madrid ou qui que ce soit d'autre qui va dire à l'UEFA ce qu'elle doit faire. Ils sont outrés d'un certain point de vue et, autant que je sache, leur offre était similaire à celle [du PSG]."

"Je suis fatigué de ces accusations sans aucun fondement concret"

La filiale de la Qatar Investment Authority (QIA) nommée Qatar Sports Investments a réalisé un rachat financier du PSG en 2011, et a depuis contribué à transformer le club en une force d'élite à la fois en Ligue 1 et en Ligue des champions. La décision de l'UEFA de continuer à autoriser les clubs gérés par l'État a fait l'objet de nombreux débats, mais Ceferin ne voit aucune raison valable de modifier les règles de propriété actuelles.

Barça : Laporta détruit le PSG sur le cas Mbappé et les joueurs "kidnappés par l'argent"

L'article continue ci-dessous

"Je l'ai dit à de nombreuses reprises et je le répète, dites-moi un seul argument pour lequel ils ne devraient pas être les propriétaires d'un club", a-t-il déclaré. "Si vous dites que les clubs appartiennent aux fans, ne pensez-vous pas que les autres clubs anglais ont des propriétaires - ils ont des propriétaires des États-Unis, certains du Moyen-Orient, ils ont des propriétaires d'Angleterre".

"C'est donc exactement la même situation et je suis vraiment fatigué de ces accusations sans aucun fondement concret. Je veux savoir qui a enfreint les règles et si vous enfreignez les règles, alors vous serez puni", a conclu le président de l'UEFA. Nul doute que le Real Madrid et encore plus certainement Javier Tebas ne manqueront pas à l'occasion de lui répondre dans les prochains jours.

Fermer