News Résultats en direct
Paris Saint-Germain

Pierre Ménès placé en garde à vue

11:54 UTC+1 09/12/2021
Pierre Menes
Visé par une enquête pour agression sexuelle commise lors de PSG-Nantes, selon Le Parisien, Pierre Ménès a été placé en garde à vue ce jeudi.

Les ennuis recommencent pour Pierre Ménès. Plusieurs mois après son éviction de Canal+ pour plusieurs affaires d’agressions sexuelles, le polémiste a visiblement récidivé. Selon les informations du quotidien régional Le Parisien, il aurait été placé en garde à vue ce jeudi pour des faits similaires, lesquels auraient eu lieu lors du récent match PSG-Nantes, le 20 novembre.

Fin novembre, Ménès a nié les faits

Présent en tant que spectateur lors de la victoire 3-1 des Parisiens au Parc des Princes, celui qui se concentre désormais sur son blog est "accusé par une hôtesse d’accueil d’avoir eu des gestes déplacés dans l’enceinte du stade en touchant la poitrine de la jeune femme", écrivent nos confrères. Celle-ci n’a pas porté plainte, mais une enquête préliminaire a tout de même été ouverte par le parquet de Paris.

À lire - Pierre Ménès, le nouveau scandale

Et cette enquête a abouti sur la garde à vue du principal concerné ce jeudi. Reste à savoir combien de temps elle durera, et quelle posture tiendra l’ancien de C+ devant les enquêteurs. Fin novembre, lorsque Le Parisien a révélé l’affaire, le polémiste a nié les faits, et annoncé son intention de déposer une plainte pour "dénonciation calomnieuse".

Son avocat a annoncé une plainte à venir pour "dénonciation calomnieuse"

"Pierre Ménès a bien assisté au match PSG-Nantes. Il était accompagné de trois personnes durant toute la soirée. Il n’y a eu strictement aucun problème, avait déclaré son avocat, Me Arash Derambarsh. La soirée s’est très bien passée et c’est confirmé par les attestations CERFA des trois personnes qui l’ont accompagné partout. Mon client déposera une plainte pour dénonciation calomnieuse si l’on porte atteinte à son honneur ou à sa considération." À la justice de faire son travail, désormais.