News Résultats en direct
Lyon vs Marseille

OL-OM : L’énorme coup de gueule de Jacques Cardoze contre la LFP

10:55 UTC+1 09/12/2021
Dimitri Payet Lyon Marseille Ligue 1 2112021
L’OM, qui n’a pas été convié par la commission de discipline, a exprimé sa colère après les sanctions prises contre l’OL.

Mercredi soir (très) tendu à Paris. Non pas au Parc des Princes, mais bien devant le siège de la LFP, où de nombreux journalistes attendaient le verdict de la commission de discipline concernant les incidents survenus lors du match OL-OM, définitivement interrompu il y a plus de deux semaines après un jet de bouteille d’eau dans le visage de Dimitri Payet.

À lire - OL-OM : les sanctions sont tombées !

Quand, tout d’un coup, nos confrères présents sur place ont vu débouler Jacques Cardoze, directeur de la communication de l’OM et auteur d’un énorme coup de gueule contre la commission de discipline de la LFP. Coupable, à ses yeux, de ne pas avoir convié l’OM pour les délibérations. L’ancien journaliste a parlé de "parodie de justice", tandis que la commission a répondu que seul l’OL, en sa qualité de coupable, devait nécessairement être présent.

Les arguments de l’OM contre la commission

Et la nuit n’a pas aidé le directeur de la comm’ marseillaise à se calmer. Le lendemain, sur les ondes de RMC, Cardoze s’en est une nouvelle fois pris à la commission de discipline. Arguments à l’appui. "Mon coup de gueule avant le délibéré ? C’était un cri du cœur, de la sincérité. Il n’y avait rien de calculé. Il nous semble que l’équité n’a pas été respectée", a-t-il d’abord déclaré.

Cardoze prend l’exemple de Metz-Lyon

"Il y a trois cas : Metz-Lyon, Bastia-OL et Nice-OM à propos desquels le sort du match était engagé. Pardon de dire à Monsieur Deneux (le président de la commission, ndlr), qui prend l’exemple d’OM-PSG que le sort du match OM-PSG n’était pas en jeu devant la commission. Metz-Lyon se rapproche le plus de la situation dont on parle : Lyon n'avait rien à se reprocher et Lopes avait été touché, Lyon s’était déplacé et le joueur avait pu être entendu. Si on prend des faits similaires ou se rapprochant, on a l’impression que l’équité n’a pas été respectée", a rappelé Cardoze.

"Est-ce qu’on voulait qu’il y ait match gagné pour l’OM ? Absolument"

"Je ne comprends toujours pas pourquoi la voix de l’OM n’est pas entendue. On aurait pu faire douter les juges. Loin de moi l’idée que ma petite personne peut influencer une commission de discipline. J’imagine qu’ils ont passé du temps à étudier les faits. On n’a pas voulu influencer. Est-ce qu’on voulait qu’il y ait match gagné pour l’OM ? Absolument. Nice-OM et Lyon-OM, on a un point ferme et le match à rejouer. Ça veut dire qu’à chaque fois qu’on va frapper un joueur, il y aura un point ferme et la possibilité de rejouer le match ? Je pense que ce n’est pas à la hauteur des enjeux", a conclu le dirigeant marseillais.