News Matches
Juventus

Nombre de points réduits, recours possibles : Tout sur la sanction subie par la Juventus

23:44 UTC+1 20/01/2023
Agnelli Nedved Juventus 2022-23
Acquittée le 22 mai, la Juventus a finalement été condamnée ce 20 janvier. Points perdus, recours : tout savoir sur cette sanction.

Acquittée le 22 mai dans le jugement dit des « plus-values fictives », la Juventus et les 8 autres clubs italiens concernés (Empoli, Genoa, Novara, Parme, Pescara, Pise, Pro Vercelli et Sampdoria) étaient de retour sur les bancs de la justice ce vendredi 20 janvier. Et la Cour n'a, cette fois, pas été clémente : le club turinois a été sévèrement puni. Mais, concrètement, que retenir de ces sanctions?

Des transferts irréguliers, des économies falsifiées

Lors de ce nouveau procès, le procureur de la Fédération italienne de football a déclaré la Juventus coupable de plusieurs violations financières qui ont permis au club d'économiser des millions en salaires et budget de transfert. Le fameux échange conclu avec le Barça entre Arthur (vers l'Italie) et Miralem Pjanic (en direction de l'Espagne) fait partie de ces magouilles.

Sur l'ensemble du dossier, ce sont près de 90M qui auraient été économisés frauduleusement par la Juventus pour simuler une stabilité de la valeur du club sur le marché boursier. C'est d'ailleurs parce que ces irrégularités ont été pointées du doigt que le conseil d'administration du club (dont Andrea Agnelli et Pavel Nedved) avait démissionné. Mais cela n'a pas suffi à calmer la justice italienne qui les a poursuivi en plus du club.

Perte de points, suspensions et acquittements

C'est en soirée que la Cour italienne a rendu son jugement, particulièrement sévère envers le club turinois : la Juventus hérite de 15 points de pénalité, qui sont directement appliqués au classement de Serie A et plongent le club à la 10ème place (à 12 points des places européennes). L'entièreté du conseil d'administration est également suspendu par la Fédération italienne : 24 mois pour Agnelli et Maurizio Arrivabene, et 8 mois pour Nedved pour les plus connus.

De leur côté, tous les autres clubs renvoyés devant la justice ont été acquittés par le tribunal. Mais l'affaire n'en est pas close pour autant. La Juventus a en effet annoncé qu'elle prévoyait de faire appel de la décision auprès du Comité olympique italien. L'affaire ne sera en tout cas pas rejouée : le Comité ne peut que valider ou refuser une décision mais n'a pas le pouvoir de modifier les sanctions potentielles. Concrètement, soit la Juve se voit confirmer les mêmes sanctions soit elle sera acquittée pour « vice de procédure ». Un nouveau chapitre risque donc encore de s'écrire.