Nice-ASSE : l'énorme coup de gueule de Christophe Galtier à l'encontre de ses supporters

Christophe Galtier - Nice Marseille
Getty Images
L'entraîneur de l'OGC Nice a violemment condamné les chants des supporters niçois à l'encontre d'Emiliano Sala et Stéphanie Frappart.

Battu par le FC Nantes samedi dernier en finale de la Coupe de France, l'OGC Nice devait vite tourner la page et se remettre dans le bain de la Ligue 1. En effet, les Aiglons peuvent encore se qualifier pour une compétition européenne la saison prochaine, mais pour cela, il fallait l'emporter pour revenir sur Strasbourg. Si les joueurs sont passés à autre chose, ce n'est pas le cas de leurs supporters.

"Si c'est ça notre société, on est vraiment dans la merde !"

En effet, une partie des supporters de l'OGC Nice l'avait encore mauvaise envers le FC Nantes et Stéphanie Frappart, l'arbitre de la rencontre. Lors du match face à l'ASSE, l'arbitre de la finale a été insulté par des supporters, mais surtout, un chant insultant à l'encontre du regretté Emiliano Sala a été proféré. "C'est un Argentin, qui ne nage pas bien, Emiliano sous l'eau, Emiliano sous l'eau", a été chanté par certains supporters au lieu de reprendre les paroles traditionnelles: "C'est un Argentin, qui ne lâche rien, Emiliano Sala, Emiliano Sala". Un acte qu'à condamné Christophe Galtier après la rencontre en conférence de presse.

Nice-ASSE (4-2) : et soudain, les Verts se sont écroulés

"Je n'ai pas d'adjectif pour définir ce que j'ai entenduUne des premières réactions dans le vestiaire, ça n'a pas été des chants, des cris de joie, ou un soulagement. C'était de parler de ce que les joueurs ont entendu. Au nom de mon vestiaire, de mon staff technique, de mon staff médical, des joueurs, on tient à présenter nos excuses à la famille d'Emiliano Sala et au FC Nantes", a déclaré Christophe Galtier, remonté et ému. 

"Si c'est pour insulter des morts, qu'ils restent chez eux !"

"On peut entendre beaucoup de choses dans un stade, mais ces quelques personnes - et elles n'étaient pas que trois, si elles ne sont pas contentes, elles n'ont qu'à se présenter au camp d'entraînement et je leur dirai la même chose. On dit parfois que ce que l'on voit dans le stade est le reflet de la société : si c'est ça notre société, on est vraiment dans la merde !", a ajouté l'entraîneur de l'OGC Nice.

Nice : Fournier révèle que les Aiglons ont tenté de recruter Ziyech en 2016

L'article continue ci-dessous

"Il y a aussi eu des insultes envers Mme Frappart. Ce n'est pas elle qui nous a fait perdre la finale... Pour moi, c'est surréaliste. Je n'ai pas de mots. Qu'ils restent chez eux. Qu'ils restent chez eux ! On ne peut pas entendre ça dans un stade. Si c'est pour insulter des morts, qu'ils restent chez eux ! Si c'est pour balancer des bouteilles, qu'ils restent chez eux ! On gagnera sans ces personnes-là", a conclu Christophe Galtier. 

L'OGC Nice a également très vite réagi par le biais d'un communiqué : "L’OGC Nice condamne avec la plus grande fermeté le chant concernant Emiliano Sala entendu mercredi soir à l’Allianz Riviera. Le club ne reconnaît en rien ses valeurs ni celles de l’ensemble de la famille rouge et noir dans cette provocation impensable et abjecte d’une minorité de ses supporters. L’OGC Nice adresse son soutien à la famille et aux proches d’Emiliano Sala". Le monde du football condamne cet acte et espère que cela ne se reproduira plus.

Fermer