News Résultats en direct
Ligue 1

Metz - Marseille (1-2), l’OM remercie Milik

22:53 UTC+1 13/02/2022
Arkadiusz Milik Metz Marseille Ligue 1
L’OM était en passe de se faire accrocher par Metz avant qu’Arkadiusz Milik ne lui offre la victoire sur un magnifique enchainement (2-1).

Eliminé de la Coupe de France en milieu de semaine, l’Olympique de Marseille a bien rebondi ce dimanche en allant gagner à Metz. Les Phocéens ont conforté leur deuxième place au classement en l’emportant 2-1. Le but décisif a été l’œuvre d’Arkadiusz Milik à la 82e minute.

Milik, l’entrée gagnante

Alors qu’il n’était sur le terrain que depuis six minutes, le Polonais a fait la différence sur un enchainement exceptionnel : contrôle de la poitrine dos au but puis retourné acrobatique. Un geste de grande classe, comme seul les plus grands buteurs sont capables de faire. L’ancien napolitain plie ainsi définitivement le débat le concernant, surtout qu’il s’agit de son 4e but en une semaine.

Au stade Saint-Symphorien, les Olympiens ont été les premiers à scorer. Au bout de 26 minutes de jeu, Cédric Bakambu leur a montré la voie à suivre. La recrue congolaise profitait d’un rebond dans la surface pour ajuster Caillard. 1-0, l’OM pensait avoir fait le plus dur. Mais, les visiteurs se sont un peu reposés sur leur acquis. Et il a fallu attendre le coaching de Sampaoli en fin de match pour les voir retrouver un second souffle.

Metz peut s'en vouloir

Avant que Milik ne trouve la faille, les Marseillais ont quand même eu les possibilités de se mettre à l’abri. C’est Bamba Dieng qui a gaspillé le plus de munitions. Le néo-champion d’Afrique a eu deux opportunités à 1-0 (34e et 45e), puis une autre à 1-1 (67e) mais il a failli dans le dernier geste.

Marseille n’a pas su s’échapper à la marque, et comme c’est souvent le cas dans ces circonstances l’adversaire a pu revenir au score. Les Grenats, accrocheurs, ont réussi à égaliser à la 52e par l’intermédiaire d’Habib Maiga. Ce dernier faisait la différence en concluant avec brio une bonne action collective.

Metz a égalisé et Metz aurait pu prendre les devants si Opa Nguette avait bien négocié son face à face avec Pau Lopez à la 80e. L’équipe d’Antonetti a dû ruminer ce temps fort au coup de sifflet final, surtout qu’elle reste reléguable au classement. Pour Marseille, en revanche, l’opération comptable est excellente vu qu’il y a désormais 4 points d’avance sur le troisième, Nice. Ça commence à sentir bon le retour en Ligue des Champions.