News Résultats en direct
Italie

Mancini se remémore l'Euro et évoque la progression de l'Italie

11:32 UTC+1 11/12/2021
Roberto Mancini Italy Switzerland
Absent du Mondial en 2018, l'Italie s'est redressée pour remporter l'Euro l'été dernier. Et devra à nouveau lutter pour être au Qatar.

Le 11 juillet dernier, l'Italie remportait l'Euro sur la pelouse de Wembley face à l'Angleterre. Cinq mois plus tard, le sélectionneur Roberto Mancini ravive les souvenirs dans les colonnes de L'Equipe.

"La première image qui me vient ? La joie des garçons après la victoire en finale et la joie de toute l'Italie. Cela a été magnifique pour nous mais aussi pour toute la nation, pour tous les Italiens", a confié le sélectionneur.

"Toutes les rencontres ont été belles, de la première à la dernière. On a vécu des matches difficiles, serrés. C'est sûr que le premier auquel je pense, c'est la finale, parce que jouer à Wembley, contre l'Angleterre, ce n'est pas rien. Mais celui contre la Belgique aussi a été superbe."

Une victoire finale dans laquelle Mancini croyait déjà de longs mois à l'avance en affirmant que son équipe irait à l'Euro pour gagner, alors que la Squadra Azzura restait sur une absence à la Coupe du monde en Russie.

"J'y croyais vraiment, sinon je ne l'aurais jamais dit. Pendant ces années de travail, nous avons énormément progressé en tant qu'équipe et je le voyais à chaque rassemblement. Les nouveaux joueurs se sont parfaitement intégrés, le collectif jouait bien, et donc, oui, je savais que nous pouvions gagner", a-t-il assuré.

"Nous avons dominé les deux matchs contre la Suisse"

Champions d'Europe en titre, le boss reconnaît que le statut de son équipe a changé, alors qu'elle devra passer par les barrages pour espérer voir le Qatar.

"Oui, sans doute que c'est un peu plus compliqué. Mais nous avons eu tellement d'occasions de nous qualifier avant, et les détails qui tournaient pour nous avant ont tourné contre nous. Nous avons dominé les deux matches contre la Suisse, et nous n'en avons pas gagné un seul", a-t-il regretté.

Le sélectionneur s'est également confié sur les évolutions tactiques de la Nazionale depuis sa prise de fonctions, en mai 2018, lui qui a donné davantage d'allant offensif.

"Je n'oublie pas que l'Italie a remporté quatre Coupes du monde avec quatre systèmes de jeu différents. Donc, je ne pense pas qu'il faille un système ou un style particulier pour gagner. Ce qui est clair, c'est que nous avons essayé de développer un jeu plus européen, de jouer le foot qui marche aujourd'hui."

Un choix purement pragmatique, selon lui : "J'avais les joueurs pour le faire. L'important, c'était de jouer en prenant du plaisir, de se sentir bien sur le terrain. Je voulais une équipe qui joue, qui ait son identité. Mais c'est mon choix, ce n'est pas LA bonne solution. Il n'y a pas de formule pour gagner."