News Résultats en direct
Lyon

Lyon : Aouar, dans le dur, se justifie

13:46 UTC+2 19/04/2022
Houssem Aouar face à West Ham
Peu performant cette saison, Houssem Aouar estime qu’il faut juger un joueur sur ce qu'il apporte, pas sur "ce qu’il peut apporter".

30 matchs en Ligue 1 cette saison, pour trois petits buts et trois petites passes décisives. À l’instar de son club, Houssem Aouar a du mal depuis le coup d’envoi de l’exercice 2021-2022. Encore une fois à l’instar de son club, on s’attendait à le voir se réveiller lors du sprint final, mais le milieu offensif ne parvient pas à retrouver son meilleur niveau. Explications de l’intéressé.

"On ne peut pas demander à un joueur d'être à un niveau exceptionnel à chaque match"

"Je dispute 40 matchs par saison, a d’abord rappelé le joueur formé à l’OL lors d’une longue interview accordée à Libération. Soit plus de la moitié du temps de jeu total de la saison dernière. On ne peut pas demander à un joueur d'être à un niveau exceptionnel à chaque match, ça n'existe pas. Le foot est humain avec des paramètres physiques, mentaux…"

Selon Aouar, ses performances sont analysées par le prisme de son potentiel, et non en fonction de ce qu’il fait sur le terrain : "Je trouve qu'on juge beaucoup par rapport à ce qu'un joueur peut apporter, alors que l'on devrait le juger sur ce qu'il apporte. Dans mon cas, j'ai été titulaire à 19 ans dans un gros club européen, et j'ai enchaîné en Ligue des Champions. Dès lors j'ai entendu : 'S'il en est là à tel âge, il doit faire ça, puis ça, puis encore ça'. Et on a dessiné mon propre chemin. Mais c'est le mien", a-t-il poursuivi.

À lire : deux pépites de l'Ajax bientôt au Bayern ?

Aurait-il dû partir avant, lui qui était encore courtisé par les plus grands clubs du monde l’été dernier, comme la Juventus ou Manchester City ? Peut-être. Mais, là encore, Aouar a tenu à répondre, avec un message clair : c’est à la fin du bal qu’on paye les musiciens. Il n’a que 23 ans, et les plus belles pages de sa carrière sont encore à écrire.

Son avenir, Aouar répond

"Depuis deux ans, chaque été, on se met dans ma tête. Mais je n'ai rien dit, moi. Je joue à l’OL et c'est un grand club, avec des objectifs élevés. Et je n'ai que 23 ans. J'ai une vie de joueur devant moi et comme aucun chemin n'est écrit à l'avance, je devrai trouver le mien. Ça peut aller vite, prendre du temps... Quand j'arrêterai, on pourra se poser et dire : 'Voilà il était comme ça, il a fait ça'. Pas avant", a conclu Aouar, en réponse à ses détracteurs.