News Résultats en direct
Ligue 1

Les notes du PSG face à l'OM : Neymar avait vraiment envie, Donnarumma se manque

23:11 UTC+2 17/04/2022
Neymar PSG 2022
Paris s'est imposé sans briller face à l'OM (2-1). Neymar s'est notamment distingué, Donnarumma aussi...

Gianluigi Donnarumma 4/10

Peu mis en danger par les attaquants marseillais, le gardien italien n’a pas eu d’arrêts majeurs à effectuer mais il s’est mis en danger tout seul. D’abord sur deux dégagements dont un qui a mis en difficulté Kimpembe (37e). Une fébrilité sans doute consécutive à son erreur sur l’égalisation marseillaise (1-1, 31e).

Achraf Hakimi 4/10

Hormis une chevauchée qui a enflammé une soirée morose, le latéral parisien a offert un nouveau match quelconque. Attentif à ne pas laisser Gerson partir dans son dos, il a rarement été mis en difficulté mais n'a rien apporté de bien dynamique sur le plan offensif.

Marquinhos 7/10

Le capitaine parisien a vécu un début de rencontre tranquille et a su hausser le niveau lorsque l’OM a dominé. Deux interventions précieuses : d’abord pour couvrir Kimpembe qui avait perdu un ballon dangereux dans la surface (26e), puis pour couper un centre fort en direction de Gueye (30e). Idem en début de seconde période, où il tacle dans les pieds de Harit pour empêcher le un-contre-un (55e). Dans les derniers instants, il empêche encore Bakambu de se retrouver en bonne position sur une passe de Dieng (90e+4).

Presnel Kimpembe 6/10

Hormis un ballon chaud perdu dans la surface de réparation, l’international français a apporté de l’énergie sur ses interventions et de la simplicité sur ses relances. Une soirée tranquille.

Nuno Mendes 6/10

Comme Hakimi, son écho offensif a été moindre. Mais ses couvertures, comme face à Harit en début de seconde période (48e), ont été justes. Surtout, il a remporté plusieurs duels défensifs comme face à Cengiz Under, qui n’a jamais existé (7e).

Danilo Pereira 4/10

De la combativité comme souvent pour couvrir ou presser mais après la demi-heure de jeu son match est devenu soporifique et à quelques centimètres près, il était responsable de l’égalisation de Saliba, finalement sévèrement signalé hors-jeu.

Marco Verratti 5/10

Outre ses nerfs, l’Italien a surtout perdu sa dimension de métronome. Il y a bien sûr cette passe décisive pour Neymar (12e) mais ce fut bien tout. Peu de combinaisons, de récupérations et de passes précises. Et surtout une facilité à tomber et à râler.

Idrissa Gueye 4/10

De l’énergie, quelques récupérations, mais au final une copie brouillonne. Depuis son retour de la CAN, le Sénégalais ne parvient pas à retrouver son volume de jeu.

Lionel Messi 4/10

L’Argentin a été à l’image de Classique : sans énergie. Malgré quelques passes bien senties pour Mbappé (74e, 76e) ou Neymar (45e), il a souvent marché et n’a jamais cherché à récupérer les nombreux ballons qu’il a perdus. Indigne d’un grand rendez-vous.

Kylian Mbappé 5/10

Après ses cinq buts en deux matchs, le Français a récidivé en marquant sur pénalty (45e +5). En plus de ce 21e but cette saison, on retiendra que l’attaquant parisien a souvent été signalé en position de hors-jeu. Et notamment sur un service parfait de Messi, où il voit son but refusé (76e).

Neymar 7/10

Sifflé en début de match par une petite partie de public, le Brésilien a été le seul à être au rendez-vous. Ce n’était pas le Ney des grands soirs mais il a montré de l’énergie et l’envie qu’il fallait pour ce genre de rendez-vous. À l’image de son but où il s’arrache pour couper un un ballon un peu long de Verratti (1-0,12e). C’est aussi lui qui obtient le pénalty transformé par Mbappé.