L’Allemagne cartonne avant l’Euro

KAI HAVERTZ THOMAS MÜLLER GERMANY 07062021
Getty Images
Pour son dernier match préparatoire, l’Allemagne n’a fait qu’une bouchée de la Lettonie en amical (7-1).

L’équipe de France est prévenue : son premier adversaire à l’Euro est en grande forme. La sélection allemande n’a pas failli à sa tâche à l’occasion de sa dernière sortie amicale avant le tournoi continental. Lors d’un match disputé à Dusselforf, la Mannschaft a laminé la Lettonie (7-1).

Certes l’adversaire du jour n’était pas un foudre de guerre, mais il n’en demeure pas moins que la copie livrée par la bande à Joachim Low était frappante. Offensivement, les locaux ont fait parler la poudre, avec une efficacité quasi maximale aux avant-postes.

Sept buts et six buteurs différents

Sept réalisations ont été réussies, et c’était chaque fois par un buteur différent en plus d’un csc adverse. C’est la preuve que la menace au sein de cette équipe est diffuse et que le danger vient de partout. L’absence de Leon Goreztka ne s’est par ailleurs guère fait sentir.

92028a7519aa4e4018a94358353df158a647cfc7

L'article continue ci-dessous

Robin Gosens, l’arrière de l’Atalanta, est celui qui a montré la voie à suivre en reprenant une passe de Kai Havertz (19e), puis ce fut au tour d’Ilkay Gundogan, buteur d’une frappe sèche à l’entrée de la surface. Thomas Muller, le revenant et qui fut positionné en faux 9, a ensuite apporté sa contribution en convertissant un service de Gosens (27e). Après un autogoal d’Ozols (38e), Serge Gnabry a apporté sa pierre à l’édifice. D’une finition parfaite, le joueur du Bayern a mis à profit un amour de passe aérienne de la part de Mats Hummels (45e). 

Après les cinq buts inscrits durant le premier acte, les Allemands ont naturellement levé un peu le pied au retour des vestiaires. Cela ne les a pas empêchés de corser l’addition. A la 50e, Timo Werner a renoué le but avec une reprise du près et enfin Leroy Sané a ponctué le festival d’une belle reprise à la 76e. Entre-temps, les Lettons avaient réduit le score (75e) mais leur but restera anecdotique.

Avec cette démonstration de force, la Mannschaft s’est idéalement préparée pour son entrée en lice à l’Euro. Même si les parties amicales sont parfois trompeuses, il y a de quoi être impressionné par ce rouleau compresseur allemand. 

Fermer