News Matches
Brest

La vérité sur son départ de Brest, le beau geste de l’AC Ajaccio… L’intégralité de la dernière interview de Youcef Belaili

20:55 UTC+2 14/10/2022
Youcef Belaili Brest
Youcef Belaili s’est exprimé dans une longue interview à Canal+. Il a évoqué tous les sujets qui le concernent.

Youcef Belaili, le nouveau sociétaire de l’AC Ajaccio, a enfin pris la parole. Souhaitant s’exprimer après son départ inattendu de Brest, l’Algérien s’est confié à Canal+. Il a dit toute la vérité sur ce qui s’est passé dans le Finistère, mais aussi les raisons de son rebond en Corse.

Belaili révèle les raisons de son départ de Brest

« Je ne me sentais pas bien sans ma famille à Brest. C’est pour ça que j’ai parlé avec le club afin de s’en aller. Et on s’est séparé en se serrant la main », a-t-il commencé par déclarer à la chaine cryptée.

Avant qu’il ne quitte l’équipe de Der Zakarian, Belaili a été accusé d’avoir fait des dégâts dans l’appartement qu’il louait. Des allégations qui lui ont fait mal et qu’il réfute totalement : « Beaucoup de gens ont parlé, mais je ne suis responsable de rien ».

Le choix de l’AC Ajaccio

Dans son ancien club, Belaili a été séparé de sa famille. Mais, à Ajaccio, il n’aura pas ce problème. Les dirigeants corses ont fait en sorte qu’il soit réuni avec ses proches. Un effort qui a pesé dans sa réflexion : « Je remercie le club, car ils ont ramené ma femme avec moi. Quand je suis bien moralement je donne tout sur le terrain. Je remercie les dirigeants ».

L’autre raison pour laquelle il a rallié la Corse c’est la bonne impression que lui a laissé l’ACA lors de son récent succès au Vélodrome (2-1). J’ai regardé le mach vs l’OM. « J’ai vu une bonne prestation de leur part. C’est pour ça que je suis venu ici. Donner un plus à l’équipe ».

Ses objectifs personnels

Belaili a aussi expliqué que son choix de continuer en Ligue 1 reflète son ambition de rester au plus haut niveau. Et il révèle avoir reçu de gros cachets du Golfe qu’il a déclinés. « J’étais avec mon père et mon agent et on s’est dit qu’il valait mieux rester Ligue 1. L’Arabie saoudite et le Qatar m’ont donné beaucoup d’argent, mais moi je veux progresser et montrer mes qualités en Ligue 1 ».

Son style

Belaili a fini en évoquant ses vertus comme footballeur : « Suis-je un footballeur romantique ? J’aime bien à la fois le beau geste et l’efficacité. Les dribbles, les petits ponts et les gestes décisifs ». L’Oranais a indiqué pour conclure qu’il était disponible pour le match de ce week-end (contre Troyes, dimanche à 15h), mais que ça sera au coach Olivier Pantaloni de décider s’il doit être aligné ou pas.