News Matches
Ligue des champions

La déclaration forte de Thierry Henry au sujet de Xavi après l’élimination du Barça

20:57 UTC+2 26/10/2022
Xavi Thierry Henry
Thierry Henry a tenu des déclarations tapageuses au sujet de son ancien coéquipier au Barça, Xavi.

Quand il n’intervient pas sur le groupe français d’Amazon pour analyser la Ligue 1 c’est dans les médias anglais que Thierry Henry s’exprime et donne son avis sur ce qui se passe dans le monde du football. Ce mercredi, par exemple, il était sur le plateau de Paramount au Royaume-Uni pour évoque le désastre du Barça en Ligue des Champions.

« Avec un autre coach, le volcan entrerait en éruption au Barça »

Après la victoire de l’Inter contre Plzen, le Barça s’est retrouvée boutée hors de la C1 dès la phase de poules et pour la deuxième fois d’affilée. Cela ne lui était plus arrivé depuis la période 1997-1999. Henry trouve ce parcours décevant mais il apporte son soutien à Xavi.

L’ancien international français pense que son ancien coéquipier blaugrana fait du bon très travail et qu’il n’est pas responsable de tout ce qui arrive à son équipe. « Au bout du compte, les résultats comptent toujours et c’est ce qu’on a vu récemment en Angleterre avec le limogeage de Steven Gerrard. Mais si en ce moment, Barcelone avait un autre entraîneur en charge alors le volcan entrerait en éruption. Ça serait pire que maintenant », a-t-il lâché.

Henry demande du temps pour Xavi

« Contre le Bayern, Lewandowski a marqué une belle occasion. Et on le sait tous. Ce n’est pas sa faute. Il y a eu main de Dumfries, non sifflée. Là aussi, il n’y est pour rien. En championnat, ils sont deuxièmes. Mais bon, t’es au Barça et c’est toi le coach et c’est pour ça que t’es jugé. Et quand t’es coach t’as jamais le temps. Et le Barça a tout misé sur la Ligue des Champions et ils ont besoin de cet argent », a-t-il ajouté.

Henry est bien placé pour parler du manque de temps qu’on laisse aux coaches de nos jours. En 2018, il n’est resté que quelques mois à la tête de l’AS Monaco avant d’être congédié. Depuis, il n’a plus vraiment retrouvé un poste au plus haut niveau européen.

Avec la non-qualification pour la phase à élimination directe de la C1, le manque à gagner de Barcelone se chiffrerait à une douzaine de millions d’euros. Un déficit qu’un triomphe en Ligue Europa, le nouvel objectif du club, ne suffira pas pour combler.