News Résultats en direct
Italie

Italie, Mancini se positionne pour son avenir

15:29 UTC+2 28/03/2022
Roberto Mancini press conference Italy 08112021
L'entraîneur confirme son désir de continuer avec les Azzurri et est prêt à s'appuyer sur la jeunesse italienne.

Pour la deuxième fois consécutive, l'Italie n'ira pas à la Coupe du monde. Mais contrairement à il y a quatre ans, tout n'est pas à jeter puisque la Squadra Azzurra a remporté l'Euro 2020 il y a moins d'un an. Et c'est certainement en partie pour cette raison que la Fédération Italienne va continuer à faire confiance à son actuel sélectionneur, Roberto Mancini. Ce dernier, qui s'est montré flou concernant son avenir à chaud après l'élimination, s'est exprimé en conférence de presse à la veille du match Turquie-Italie, mardi soir, cinq jours après la débâcle sensationnelle contre la Macédoine du Nord.

Mancini parti pour rester

Le sélectionneur de l'Italie a confirmé son désir de continuer à diriger l'équipe nationale malgré l'échec face à la Macédoine du Nord : "Nous avons parlé avec le président ces jours-ci, nous sommes d'accord sur tout. C'est un plaisir, puis nous en parlerons dans les prochains jours : maintenant, pensons à ce match, puis nous discuterons calmement des choses à améliorer pour l'avenir. Nous devons recommencer, en nous rappelant qu'il y aura des matches importants à l'avenir".

Italie : Marco Verratti sort du silence après la déroute

Jorginho, Immobile et Insigne ont quitté la sélection italienne. L'explication de Mancini : "Je les ai forcés à partir parce que si je peux faire quelque chose pour eux et pour les clubs, nous le faisons..... Ils n'auraient pas joué, certains n'étaient pas au mieux physiquement. J'ai forcé certains d'entre eux à partir : Chelsea nous a envoyé Jorginho trois jours avant, ils ne l'ont pas laissé jouer en FA Cup. Florenzi et Politano n'étaient pas au mieux de leur forme et je les ai renvoyés chez eux car ils n'auraient pas joué. Lorenzo avait des problèmes physiques avant ça. Immobile aurait été dans les tribunes, Mancini et Verratti aussi. Insigne aurait été à 50% dans les tribunes pour essayer des solutions alternatives".

"C'est le football, les choses ont mal tourné"

Forcément, le sélectionneur de l'Italie a affiché ses regrets concernant le parcours de qualification pour la Coupe du monde mais veut désormais tourner la page : "Il est inutile de rester là à chercher des explications. Nous aurions dû remporter notre groupe avec au moins deux points d'avance sur la Suisse. À Bâle, le match aurait dû se terminer par un 3-0, en Bulgarie, il aurait dû se terminer par une goleada. L'équipe a toujours joué : elle aurait pu être plus imprécise mais c'est le football, les choses ont mal tourné. Vous vous souvenez tous du match de Bâle : nous devions gagner 2-0 avec un focus.... étroit. Mais c'est comme ça, il est inutile de penser ou de chercher des excuses. Ce qui est arrivé est ce qui est arrivé et nous devons l'accepter".

Le troll d'un fan de la Suisse sur l'Italie et le Mondial

Roberto Mancini a fait un bilan de ses quatre premières années de son mandat chez les Azzurri : "Au cours de ces quatre années, nous avons essayé de faire le meilleur de ce que nous pouvions faire, en essayant de gagner mais aussi en jouant un football différent. Ce n'était pas seulement le mois du championnat européen, mais un parcours de trois ans où nous avons presque toujours gagné. C'est aussi une chose positive et importante, puis dans le football les choses peuvent changer du jour au lendemain, mais c'est un plaisir".

Le sélectionneur de la Squadra Azzurra a livré un regard sur les changements possibles à l'avenir : "Nous allons certainement faire entrer des gars plus jeunes, en espérant qu'ils puissent avoir une expérience importante dans leurs clubs, car c'est fondamental. Nous allons y travailler et nous verrons quelle sera la situation générale".