News Résultats en direct
Bayern Munich

France - Bayern : Benjamin Pavard répond à ses détracteurs

20:25 UTC+1 17/12/2021
Benjamin Pavard FC Bayern 2021
Très souvent critiqué, le latéral du Bayern et de l'équipe de France répond à ses détracteurs.

Benjamin Pavard n'a jamais fait l'unanimité tout au long de sa carrière, que ce soit avec les Bleus ou au Bayern Munich. Capable de jouer dans l'axe et sur le flanc droit, l'international français est souvent critiqué notamment en raison d'un apport offensif contestable. Dans une interview accordée à L'Equipe, Benjamin Pavard a répondu aux nombreuses critiques l'entourant que ce soit en équipe de France ou avec le Bayern Munich.

Bouna Sarr raconte les dessous de son transfert au Bayern Munich

"Les critiques, ça arrive. Une carrière qu'avec des hauts, ce serait super, mais ce n'est pas possible, on reste des humains..Non, sincèrement non, je ne me suis pas nourris des critiques. Je n'ai rien lu. Pour avancer, j'écoute les gens qui sont autour de moi et mes coaches, pas les journalistes. Je n'ai pas changé dans ma manière de fonctionner. Je me suis posé les bonnes questions. Je me suis mis au calme. J'ai réfléchi. J'ai eu esoin de réfléchir sur mon évolution", a déclaré Benjamin Pavard.

"Je ne pourrai jamais plaire à tout le monde"

"Ce n'est pas un objectif. Je sais que je ne pourrai jamais plaire à tout le monde. Les meilleurs joueurs du monde sont critiqués, pourquoi on ne critiquerait pas Pavard ? Que je plaise ou je ne plaise pas, je m'en fous. Chacun a son point de vue. On doit le respecter. Ma prestation face à Dembélé peut contribuer à convaincre le grand public ? Je ne réflechis pas comme ça. J'ai fait plutôt un bon match. C'est bien. Mais il ne faut pas s'arrêter à "Oui, j'ai bien joué contre Ousmane Dembélé", a ajouté le défenseur du Bayern.

Bayern Munich : Kingsley Coman absent jusqu'en 2022

Benjamin Pavard est revenu sur ses déclarations à l'encontre d'Alexander-Arnold et Hakimi, dans laquelle il disait être plus complet que ces deux latéraux : "Cette phrase a été mal comprise. Je suis un joueur plus défensif qu'eux donc forcément je vais plus défendre et j'aurai moins de stats offensives qu'eux. C'est dans ce sens-là que je le disais. Ce sont de très grands latéraux. Je regarde leurs matches, je m'inspire des meilleurs (...) Le poste d'axial droit, c'est mon meilleur poste, là où je suis le plus épanoui. Après, c'est un choix du sélectionneur. Il me met où il me trouvele mieux. Je suis au service de l'équipe de France et du coach. C'est un honneur de représenter mon pays. Je joue avec le coeur, je me donne toujours à fond".

"Je suis un soldat"

Le latéral des Bleus n'a pas été touché par son statut de remplaçant lors du rassemblement de novembre : "On joue un tout nouveau système (3-5-2). C'est tout nouveau pour moi. J'ai eu la chance de jouer à un poste que j'aime bien contre la Finlande (axial droit). Mais moi, je suis un joueur qui pense collectif. Je suis un soldat, si le coach a besoin que je joue à un poste qui n'est pas le mien, je vais jouer à fond. Non, je n'ai pas été touché. Si j'avais été touché, je ne serais pas performant là. Je ne l'ai pas vécu comme un déclic".

"On discute souvent avec le coach. Je suis compétiteur, j'aurais aimé jouer. Mais je n'étais pas non plus dans une période où tout me réussissait. J'ai écouté et je bosse pour avancer. Il n'y a pas de concurrence avec Kingsley Coman. Ce sont deux profils totalement différents. C'est un choix du sélectionneur. Je suis très content pour lui parce qi'il est très performant et que c'est un mec bien", a conclu Benjamin Pavard.