News Résultats en direct
Brésil

Cocaïne, femmes, dépression : Mario Jardel raconte sa descente aux enfers

13:01 UTC+1 17/01/2022
Mario Jardel Big Brother Famosos 4
L'ancien buteur de l'équipe du Brésil a raconté sa descente aux enfers dans une émission de téléréalité.

Dans la deuxième partie des années 90 et jusqu'au début des années 2000, Mario Jardel était un des meilleurs attaquants de la planète football.

Formé au Vasco da Gama, Mario Jardel s'est révélé au Grêmio Porto Alegre, remportant la Copa Libertadores en 1995 avec en prime, le titre de meilleur buteur de la compétition.

Transféré au FC Porto en 1996, il va empiler les buts (Soulier d'or européen 1999, meilleur buteur de la Ligue des champions en 2000, quatre fois meilleur buteur du championnat portugais) et amasser les trophées (trois fois champions du Portugal et deux fois vainqueur de la Coupe du Portugal).

Après un passage mitigé à Galatasaray (2000-2001), Jardel retourne au Portugal et rejoint le Sporting CP (après un vrai-faux transfert à l'OM).

« Super Mario » réalise alors une saison 2001-2002 exceptionnelle : il réalise le doublé Coupe-Championnat et fait trembler les filets comme jamais : 55 buts en 41 matches toutes compétitions confondues et il reçoit une nouvelle fois le Soulier d'or européen.

Mais après cette saison de rêve, Mario Jardel va connaître une descente aux enfers qui va ruiner sa carrière. L'attaquant est en effet très marqué par son divorce avec Karen Matzenbacher, très connue au Brésil pour poser dans les magazines masculins.

L'ancien attaquant de la Seleção (10 sélections, 1 but) vient d'ailleurs de livrer un témoignage très émouvant sur cette période difficile de sa vie dans l'émission de téléréalité portugaise « Big Brother Famosos 4 » à laquelle il participe.

« Je vais vous raconter un des moments les plus difficiles de ma vie. En décembre 2002, j'ai consommé de la cocaïne et j'ai fait une overdose. Je suis resté éveillé pendant sept jours », confie-t-il. « Pour ceux qui regardent l'émission, ce n'est pas un exemple à suivre », ajoute-t-il aussitôt.

« J'ai fréquenté des femmes et je suis resté dans ce mode de vie en pensant que rien ne pouvait m'arriver. […] Ce qui compte c'est que je sois en vie et que je dise ici, « Non à la drogue ». Ce n'est pas également pas facile de lutter contre la dépression, de ne pas avoir d'amis et que plus personne ne s'intéresse à vous quand vous arrêtez votre carrière », confesse-t-il.

Désormais âgé de 48 ans, Mario Jardel reconnaît qu'il a changé et qu'il compte profiter de la vie : « Que Dieu me permette de rester dans cette maison (de Big Brother, n.d.l.r.) avec ces personnes merveilleuses et si différentes. Tout ce que je sais, c'est je suis en vie et que vous me respectez. Je vis un moment heureux et ce n'est pas une blague. »