News Résultats en direct
Barcelone

Barça : Xavi fait le point sur le mercato et exclut une arrivée d'Haaland

15:49 UTC+2 09/05/2022
xavi
Assuré d'une qualification en Ligue des champions, le FC Barcelone peut commencer à se tourner vers la saison prochaine.

A quoi ressemblera l'effectif du Barça la saison prochaine ? C'est des principales questions auxquelles Xavi a eu à répondre ce lundi en conférence de presse, à la veille de défier le Celta Vigo en Liga.

Plusieurs départs pour mieux recruter ensuite ?

Officiellement assurés de terminer dans les quatre premiers et donc qualifiés pour la prochaine Ligue des champions, les Blaugrana vont essayer de finir au mieux, notamment pour s'offrir le droit de participer à la Supercoupe d'Espagne.

Mais sans pouvoir s'empêcher de penser au mercato estival qui suivra : "Nous avons fait un diagnostic footballistique, puis il y a l'aspect financier qui ne m'appartient pas mais le club travaille sur cet aspect", a détaillé Xavi.

"Nous avons le diagnostic et nous savons ce dont nous avons besoin et à partir de là ce qui peut être fait. Je pense qu'il est important de se renforcer chaque année, peu importe si vous gagnez ou perdez, mais encore plus si vous perdez.

"Avec la situation économique actuelle, des gens devront partir pour que d'autres viennent. C'est une des situations les plus difficiles mais nous devons nous renforcer l'année prochaine si nous voulons être compétitifs."

"Haaland ? C'est très difficile"

Le coach catalan a également été interrogé sur la possible arrivée d'Erling Haaland à Manchester City.

"Ce n'est pas encore officiel non ?, a-t-il rétorqué. Quand ce sera le cas, demandez-moi à nouveau.

"Si j'écarte son arrivée ? C'est très difficile en raison de notre situation économique, je ne vais pas vous mentir. S'il a opté pour l'argent plutôt que le projet ? Je ne dirais pas ça, je ne vais pas manquer de respect aux autres projets.

"Nous n'avons pas le seul projet valable. City a un bagage de nombreux titres. Si ce que vous dites se produit, ce sera à cause de nos problèmes financiers."