Marseille-Monaco (0-1) - Monaco glace l'OM et revient dans la course à l'Europe
Bakambu Badiashile Marseille Monaco 06032022
Getty
Toujours aussi peu inspiré offensivement, l'OM s'est incliné sur la plus petite des marges sur sa pelouse face à l'AS Monaco.

Globalement dominateur en première période, Marseille a ensuite vu Monaco hausser le ton et faire la différence grâce à Gelson Martins après le repos. Le club du Rocher revient à six points de son adversaire du jour et du podium.

Marseille plus entreprenant

La première période voit l'OM prendre le contrôle du jeu, avec davantage de rythme et d'intentions, malgré une nouvelle fois un manque d'occasions. Comme trop souvent cette saison pour les Olympiens.

Eliminés dans la semaine de la Coupe de France à Nantes, les Monégasques s'appliquent à bien défendre en bloc relativement bas dans un premier temps, dans un Vélodrome une nouvelle fois particulièrement bruyant.

Guendouzi et Rongier se heurtent à Nübel sur leurs tentatives, alors que Dimitri Payet envoie un missile au-dessus de la barre du portier allemand.

Mais la plus grosse situation de ce premier acte est finalement pour le club de la Principauté, au moment où Jean Lucas s'en va seul battre Pau Lopez de près. Problème : le milieu brésilien est hors-jeu de quelques centimètres.

Gelson Martins délivre Monaco

Après le repos, c'est l'ASM qui revient sur la pelouse avec davantage d'intentions face à des Marseillais un peu plus dans le dur.

L'article continue ci-dessous

Ben Yedder et les siens portent davantage le jeu dans le camp olympien. Et sont finalement récompensés après une merveille de passe cachée de l'international tricolore pour Volland, qui trouve le poteau après un joli crochet. Une action suivie par Gelson Martins, qui termine de près alors qu'il n'était pas hors-jeu (0-1, 58e).

Marseille essaie alors de mettre un peu plus de pression pour décrocher un résultat, mais les véritables opportunités se font toujours attendre. Sur un tir non cadré, Guendouzi est tout proche de trouver la semelle de Milik à quelques mètres du but, mais le Polonais ne parvient pas à dévier le cuir au fond.

De l'autre côté du terrain, Volland and co essaient de se montrer dangereux à chaque récupération. Fofana est même proche de mettre fin au suspense d'une frappe tendue de l'entrée de la surface à une dizaine de minutes du terme. Mais qu'importe, l'équipe de Phillipe Clément repart malgré tout de la Canebière avec trois points extrêmement précieux.